Les œuvres de Berirouche Feddal exposées à la Maison du Conseil

Date

10 août 2022

Sujet

Le Conseil

Type

Nouvelles

Accueil 6

La rentrée culturelle est déjà à nos portes et la Maison du Conseil n’y fait pas exception!

Le Conseil a offert carte blanche à l’artiste commissaire Colas Eko pour inviter un-e artiste de sa génération à occuper la mezzanine de la Maison cet automne. Son choix s’est porté sur l’artiste Berirouche Feddal (Vrirouc nat uqassi), dont la pratique explore les thèmes de la culture populaire africaine, le fétichisme, l’afrocentricité, l’utopie africaine, les traces mythiques et religieuses, le trauma colonial, les études décoloniales et sa propre histoire de migration. 

Originaire d’Afrique du Nord, de l’Algérie et plus précisément de la région des montagnes de Kabylie, affiliée aux Igawawen de l’arc Nath Irathen et du patrimoine amazigh, cet artiste montréalais est reconnu pour sa transdisciplinarité. Bachelier en médias imprimés de l’Université Concordia, son travail a notamment été présenté à la Biennale Dak’Art OFF à Dakar, Afternoon Projects à Vancouver, Bradley Ertaskiran à Montréal, ARTCH – art contemporain émergent à Montréal, Ubisoft à Montréal et à la Conserverie Marrakech à Marrakech.

L’exposition aura lieu du 1er septembre au 26 octobre, du lundi au vendredi entre 9 h 30 et 17 h, à la Maison du Conseil des arts de Montréal au 1210, rue Sherbrooke Est. L’événement est ouvert au grand public, tout comme le vernissage officiel qui aura lieu le 1er septembre prochain à compter de 16 h.

À propos de l’exposition

Refusant d’abdiquer sa culture, sa langue et son identité, Berirouche Feddal exploite des sujets liés à sa personne et à sa mémoire : amalgame de découvertes, d’anecdotes et parfois de révolte. Retraçant ses origines africaines amazighes à travers la collection de photographies biographiques, il mêle passé et présent dans un ensemble d’œuvres qui pourraient être comprises comme des autoportraits fractionnés évoquant la fragilité des souvenirs et la marque laissée par nos expériences passées.

Dans La Spoliation du Souk, les œuvres mettront en relation des artefacts du passé, témoins de la dextérité et de l’ingéniosité des peuples méditerranéens, avec leurs équivalents issus de la contrefaçon et de la production de masse. Berirouche Feddal reprendra certains éléments issus des souks à travers le monde par ces formes et techniques pour les réinventer et les transformer en questionnant la position de l’artisanat dans l’espace du souk contemporain. Au-delà de l’exploration des conséquences des échanges culturels sur les objets traditionnels du bassin méditerranéen, cette exposition permettra aussi d’explorer la façon dont ces objets anciens ont été appropriés dans un contexte contemporain et dans un but de dissémination mondiale.