Akos Verboczy reçoit le Prix Nouvel Apport 2024

Date

15 mars 2024

Sujets

Prix / Lauréat-e

Type

Communiqués

14 mars 2024 – pour publication immédiate

Akos Verboczy reçoit le Prix Nouvel Apport Metropolis bleu/Conseil des arts de Montréal 2024 pour son premier roman, La maison de mon père (Boréal), beau roman de l’exil et du retour impossible. De retour à Budapest, sa ville natale, pour un séjour d’une semaine, un homme cherche les traces des membres de sa famille et de ses amis d’enfance, et a l’idée de revoir la maison longtemps chérie par son père. Mais que deviennent les souvenirs, les rêves?

Le Prix littéraire Nouvel Apport, offert conjointement par la Fondation Metropolis Bleu et le Conseil des arts de Montréal, veut attirer l’attention sur des voix littéraires nouvelles issues de l’immigration, qui enrichissent notre littérature et dont Montréal est devenu le port d’attache. Il récompense l’ouvrage d’un auteur ou d’une autrice montréalais-e allophone, immigrant-e de première ou de deuxième génération. Cet ouvrage peut être un premier livre ou s’inscrire dans une œuvre en devenir qui compte jusqu’à un maximum de trois titres, incluant l’ouvrage soumis. Tous les genres littéraires sont admis.

Né en Hongrie, Akos Verboczy  est arrivé au Québec à l’âge de 11 ans. Il a été chroniqueur, rédacteur de guides, de discours et de rapports officiels.  En 2016, chez le même éditeur, Akos Verboczy a publié Rhapsodie québécoise. Itinéraire d’un enfant de la loi 101, à mi-chemin entre l’essai et le récit autobiographique.

Le prix Nouvel Apport Metropolis bleu / Conseil des arts de Montréal est doté d’une bourse de 5000$.

Nathalie Maillé, directrice générale du Conseil des arts de Montréal, a déclaré : « Je suis ravie que le prix Nouvel Apport, destiné à reconnaître les voix issues de l’immigration qui enrichissent notre littérature, soit décerné au talentueux écrivain Akos Verboczy. Conjuguant habilement nostalgie et ironie, son premier roman La maison de mon père nous plonge au cœur de la quête d’un homme d’origine hongroise installé à Montréal depuis plusieurs années. Cahier d’un retour aux sources spontané dans son pays natal, cette œuvre illustre le caractère immuable et la robustesse des racines, « comment on reste celui qu’on a toujours été ». »

Les membres du jury 2024 sont Ghayas Hachem (romancier), Isabelle Cout (traductrice et universitaire), Anabelle Moreau (éditrice).

Dans La maison de mon père, le jury y a lu un roman «empreint d’une nostalgie addictive et d’une sincérité désarmante (…) un cri d’amour pour la Hongrie natale du narrateur et un hommage brillant à la forme romanesque», un roman «qui tire sa force non pas d’une tension dramatique ou de son intrigue, mais de la qualité de ses descriptions, de la tendre vivacité de ses portraits et de la nostalgie profonde et ambivalente qui l’anime».

Les deux œuvres finalistes au prix sont par ailleurs :

Éric Chacour, Ce qu’il reste de moi, éditions Alto, au sujet duquel le jury a dit qu’il «raconte avec tendresse, compassion et rigueur une histoire d’amour queer dans le monde arabe à la fin du XXe siècle», ajoutant que «partout où il a été lu, ce premier ouvrage (…) a conquis un public toujours plus nombreux. Éric Chacour est déjà un grand romancier. »

Mirabel, The Vanishing Act (& The Miracle After), Guernica Editions. Au sujet de ce recueil de poèmes qui aborde la question du deuil, le jury a  souligné «la lucidité qui se manifeste dans la fluidité du rythme, dans la souplesse de nombreuses images», alors que «certains poèmes sont d’une précision et d’une sensibilité remarquables».

Nos félicitations au lauréat et aux finalistes.

Le lauréat, Akos Verboczy, et les deux finalistes, Éric Chacour et Mirabel, seront présent à la 26e édition du Festival littéraire international Metropolis bleu qui se déroulera à Montréal, du 25 au 28 avril 2024.

Les détails et la programmation complète : www.metropolisbleu.org

À propos du Conseil des arts de Montréal

Offrant différentes formes d’accompagnement, le Conseil des arts de Montréal repère, soutient et reconnaît l’innovation artistique et l’expression créative dans toute leur diversité pour faire rayonner les artistes et les organismes de création, de production et de diffusion montréalais. Jouant un rôle unique de catalyseur, il contribue depuis 1956 à faire de Montréal une métropole culturelle vibrante, reconnue ici et ailleurs pour sa vitalité artistique.

– 30 –

 

Source :
Marie-Andrée Lamontagne,
Directrice générale, Programmation et Communications
Festival littéraire international Metropolis bleu

Renseignements et entrevues :

Relations avec les médias (français) :
Felipe del Pozo
(514) 616-4713 ou felipe@feliperp.com

Anglophone medias:
Janice Kirshner
514 287-8912
jkirshner@sympatico.ca