Résidence de formation – écriture critique / arts autochtones

Vous êtes un organisme artistique ou culturel et vous souhaitez contribuer à former une relève autochtone en écriture spécialisée dans les arts et la culture? Nous vous proposons une belle occasion d’accueillir un-e artiste, une travailleuse ou un travailleur culturel autochtone pour une résidence de formation en écriture critique.

Résidence de formation – écriture critique / arts autochtones

Introduction

À qui s’adresse cette résidence?

Cette résidence s’adresse à un organisme qui reçoit une aide financière pluriannuelle ou par projet par le Conseil des arts de Montréal ou à un premier demandeur. Elle a pour but d’accueillir en résidence un-e artiste, une travailleuse ou un travailleur culturel autochtone.

Quels sont les objectifs?
  • former une relève autochtone en écriture critique dans le secteur des arts et de la culture
  • augmenter la fréquence des écrits critiques des artistes, des travailleuses ou travailleurs culturels autochtones dans les secteurs artistique et culturel
  • favoriser des échanges artistiques stimulants et réciproques ainsi qu’un dialogue transversal
  • offrir une perspective autochtone dans les arts et la culture
  • consolider le réseau professionnel des arts autochtones
Qui peut devenir un organisme d’accueil?
  • les musées, les organismes de services ou les associations disciplinaires qui souhaitent accueillir un-e artiste, une travailleuse ou un travailleur culturel autochtone
  • les organismes artistiques qui ont pour mandat :
  • l’édition de périodiques culturels
  • la diffusion spécialisée ou pluridisciplinaire, incluant les centres d’artistes et les galeries d’art
  • la réalisation d’événements ou d’un festival
Quels sont les engagements de l’organisme d’accueil?
  • collaborer étroitement avec la chargée de projet en arts autochtones et le Comité des arts autochtones du Conseil
  • faire approuver la date d’appel par le Conseil des arts de Montréal
  • gérer l’appel de candidatures: rédaction de l’appel de dossiers, suivi, approbation par le Comité des arts autochtones, réception des dossiers, envoi d’un accusé de réception ainsi que de lettres d’acceptation ou de refus
  • désigner un-e représentant-e pour participer à la sélection à titre de juré-e
  • rédiger un communiqué de presse pour annoncer le ou la lauréat-e
  • jumeler l’artiste, la travailleuse ou le travailleur culturel autochtone avec une personne ou une équipe d’édition ou de commissariat des arts, apte à soutenir son développement professionnel
  • assurer l’entière gestion et la coordination de la résidence
  • être en mesure de planifier les horaires de résidence à l’avance et les respecter
  • verser un cachet à l’artiste, à la travailleuse ou au travailleur culturel autochtone retenu-e pour la résidence
  • participer à une rencontre post-mortem avec la chargée de projets en arts autochtones et remettre un rapport au CAM démontrant les principaux résultats de la résidence ainsi qu’un témoignage de l’artiste et de l’organisme
Quelles sont les particularités du programme?
  • Le Comité des arts autochtones du Conseil des arts de Montréal, partenaire des organismes soutenus par le programme
    Le Conseil des arts de Montréal reconnaît les savoirs et les protocoles autochtones et est soucieux de respecter les principes d’autodétermination dans le développement de programmes destinés aux artistes et aux organismes artistiques autochtones par l’entremise de son Comité des arts autochtones.Les organismes qui désirent offrir une résidence à un-e artiste, à une travailleuse ou à un travailleur culturel autochtone dans le cadre de ce programme doivent s’engager à travailler en étroite collaboration avec le Comité des arts autochtones, et ce, dans une perspective d’échanges à long terme.
  • Une tribune de publication pour les écrits critiques autochtones Les organismes qui souhaitent offrir une résidence à un-e artiste ou à une travailleuse ou un travailleur culturel autochtone dans le cadre de ce programme s’engagent à publier un ou plusieurs textes critiques de l’artiste, de la travailleuse ou du travailleur culturel autochtone en résidence.

Soutien

Quelle est l’aide accordée?

Le ou les organismes d’accueil sélectionnés pourront recevoir un maximum de 10 000 $ pour l’accueil d’un-e artiste, d’une travailleuse ou d’un travailleur culturel-le autochtone en résidence. Le budget doit comprendre un cachet versé à la personne accueillie en résidence, selon les plus hauts standards du secteur de la culture*.

*Se référer aux associations nationales disciplinaires

Quelle est la durée de la résidence?

La durée de la résidence est variable, soit de deux à six mois en fonction des besoins des artistes, des travailleuses ou travailleurs culturels autochtones. Le soutien est ponctuel et non récurrent.

Admissibilité

Quelles sont les conditions générales d’admissibilité?

Pour un organisme à but non lucratif incorporé dans l’île de Montréal:

  • être une corporation à but non lucratif ou une coopérative d’artistes à but non lucratif ne versant pas de ristournes
  • être un organisme de services
  • être une association disciplinaire
  • avoir son siège social sur le territoire de l’île de Montréal
  • avoir un conseil d’administration majoritairement formé de citoyennes et citoyens canadiens ou de résidentes et résidents permanents au Canada
  • s’être donné comme mission principale la réalisation d’activités de création, de production ou de diffusion dans le domaine des arts

Exigences professionnelles

  • avoir un niveau de compétence reconnu et être en mesure de le démontrer
  • être dirigé par des personnes qualifiées
  • avoir une direction artistique stable
  • présenter des activités dont la qualité artistique est reconnue par ses pairs de la même pratique artistique
  • employer des artistes et des travailleuses et travailleurs culturels professionnels
Combien de résidences sont offertes?

Une ou plusieurs résidences seront offertes selon la pertinence des projets et le budget alloué.

 

Qui ne peut pas déposer (inadmissibilité)?

Clientèles inadmissibles

  • les artistes à titre individuel
  • les collectifs artistiques
  • les organismes qui ne répondent pas aux conditions générales d’admissibilité
  • les collectifs d’artistes constitués en compagnie ou en société de personnes à but lucratif ou non lucratif
  • les organismes dont le principal mandat est la recherche, la création ou la production
  • les organismes voués à l’enseignement, à l’éducation ou à la formation professionnelle
  • les organismes publics, parapublics mandataires des gouvernements et des corporations municipales
  • les organismes immatriculés en tant que société en nom collectif.

Inadmissibilité des résidences

Projets

Les projets de résidences terminés avant d’avoir obtenu la réponse du Conseil.

Secteurs d’activité

  • les organismes œuvrant exclusivement en variétés et en humour
  • les clientèles œuvrant exclusivement en médiation culturelle

Demandes

  • les demandes incomplètes
  • les demandes reçues après la date limite de dépôt

Les demandes inadmissibles ne seront pas évaluées par le comité d’évaluation.

Comment puis-je connaître les définitions de certains termes utilisés?

N’hésitez pas à consulter le glossaire du Conseil

Accessibilité

Est-il possible pour certains groupes de populations précis de recevoir du soutien financier pour présenter une demande (frais d’accès)?

Oui. Les frais d’accès représentent les coûts que doivent défrayer certaines populations, particulièrement les personnes S/sourdes et en situation de handicap, pour bénéficier, au même titre que d’autres, des services et des programmes offerts par une institution pour la création, la production ou la diffusion de leur art. Le remboursement d’une partie de ces coûts par le Conseil des arts de Montréal peut compenser en partie ce désavantage.                              

Le Fonds de soutien aux frais d’accès est une mesure d’aide financière complémentaire aux autres programmes du Conseil. La date limite pour le dépôt d’une demande de soutien aux frais d’accès est la même que celle du programme pour lequel une demande est soumise.

Pour un-e artiste, un collectif ou un organisme qui a obtenu une aide financière du Conseil pour la réalisation d’un projet, il est également possible de déposer une demande de soutien aux frais d’accès jusqu’à un maximum de trois mois après la date d’émission des réponses liées au projet soutenu, sous réserve que ce projet ne soit pas terminé avant la date limite d’émission des réponses du soutien aux frais d’accès.

Le Fonds de soutien se déploie en trois volets : 

  • soutien financier en vue du dépôt d’une demande de subvention
  • soutien financier aux frais d’accès pour un projet soutenu
  • soutien financier pour les organismes diffuseurs pour l’accueil de publics S/sourds et en situation de handicap

Demande

Puis-je déposer plus d’une demande par année?

Non, une seule demande par année peut être déposée.

Qui doit déposer la demande?

Une personne représentant l’organisme, dûment mandatée pour le faire.

Puis-je déposer ma demande en anglais?

Oui, il est possible de soumettre votre demande en anglais, mais les questions du formulaire sont en français.

Quels sont les renseignements et documents à fournir dans ma demande?
  • les lettres patentes et règlements généraux de l’organisme, s’il s’agit d’une première demande ou s’il y a eu des modifications
  • les derniers états financiers si non déjà fournis au Conseil
  • politiques et processus d’équité de l’organisme s’il y a lieu

Comment déposer sa demande?

Veuillez vous rendre sur le portail ORORA et suivez les directives pour remplir votre demande d’aide financière.

Évaluation

Comment sont évaluées les demandes?

Les demandes seront évaluées par le Comité des arts autochtones. La sélection prendra en considération la valeur comparée des propositions de résidence.

Quels sont les critères d’évaluation?

Le comité tiendra compte des objectifs du programme et des critères suivants :

Qualité du contexte de la résidence: 50 %

  • capacité de l’organisme à offrir un accompagnement à l’artiste, à la travailleuse ou au travailleur culturel autochtone en résidence dans le développement de ses compétences en écriture critique
  • capacité de l’organisme à offrir un accès à l’équipe et à ses diverses ressources
  • tout autre service offert à l’artiste, à la travailleuse ou au travailleur culturel autochtone qui permet d’améliorer son expérience.

Contribution au développement des arts autochtones: 30 %

  • capacité de l’organisme à mettre en action une vision claire pour une plus grande présence des arts, des artistes, des travailleuses, des travailleurs, des commissaires, des productrices et producteurs autochtones dans les arts et la culture
  • qualité et impact de la tribune de publication
  • nature et importance de la visibilité offerte aux écrits de l’artiste, de la travailleuse ou du travailleur autochtone
  • toute autre caractéristique permettant une expérience d’échange valorisante pour l’artiste, le travailleur ou la travailleuse autochtone en collaboration avec l’organisme d’accueil.

Gestion du projet et stabilité financière: 20 %

  • présentation de prévisions budgétaires réalistes et des principales étapes de réalisation
  • efforts consacrés à la rémunération de l’artiste, de la travailleuse ou du travailleur culturel autochtone
  • contribution financière et en services par l’organisme.
Quel est le délai de réponse?

Entre la date limite de dépôt et la décision prise par le Conseil des arts de Montréal, une période de cinq à six semaines est requise pour le traitement de la demande.

Comment serai-je mis au courant de la décision?

La personne représentant le collectif sera invitée par courriel à prendre connaissance des résultats sur le portail ORORA. Aucune décision ne sera transmise par téléphone.

Puis-je faire appel de la décision ?

Les décisions du Conseil sont finales et sans appel. Le personnel du Conseil se tient cependant à votre disposition pour toute question relative aux décisions prises.

Les clientèles  s’engagent en tout temps à ne pas communiquer avec les membres des comités d’évaluation ou les membres du conseil d’administration du Conseil pour tout ce qui a trait à la gestion, à l’évaluation ou aux décisions reliées à leur demande.

Modalités de paiement

Comment la subvention sera-t-elle versée?

Le montant de la subvention sera payé en un seul versement (100 %) après l’envoi de la lettre d’acceptation.

 

Obligations

Engagements

Le fait d’encaisser la subvention constitue pour l’organisme un engagement à réaliser les activités visées par ladite subvention et à respecter les conditions qui s’y rattachent et qui seront communiquées dès l’acceptation de la demande.

 L’organisme s’engage à :

  • réaliser son projet comme prévu
  • aviser le plus rapidement possible de son incapacité à réaliser au cours de l’exercice prévu le projet pour lequel il a reçu une subvention. Il pourrait être tenu, selon le cas, de rembourser en partie ou en totalité le montant accordé
  • si exigé, remettre les rapports ou les bilans d’activités et financiers aux fréquences requises
  • si applicable, inclure dans son rapport des photos, vidéos ou tout autre élément visuel pertinent libre de droits pouvant être utilisés à des fins promotionnelles ou d’archives par le Conseil

Normes de visibilité et logos

Les artistes, organismes ou collectifs artistiques soutenus par le Conseil des arts de Montréal doivent en mentionner la contribution dans leurs divers outils de communication.

Besoin de plus de renseignements?
Mylène Guay
Mylène Guay
Chargée de projets - arts autochtones

514 280-0552

mylene.guay@montreal.ca