13 octobre 2015

Bertrand Laverdure, nouveau Poète de la Cité de Montréal

Montréal, le 13 octobre 2015 – Le poète Bertrand Laverdure devient le Poète de la Cité en résidence à la Maison du Conseil des arts de Montréal. Par sa parole et celles d’autres poètes, Bertrand Laverdure prendra part au discours social et politique de la ville tout en l'enrichissant.

Cette résidence, assortie d’une bourse de 25 000 $, commence dès maintenant et se poursuivra jusqu’au mois de juin 2017. Elle se déroulera en partie à la Maison du Conseil des arts de Montréal, dans l’Édifice Gaston-Miron, et partout dans la Cité où le poète pourra intervenir et donner une plus grande place à la poésie, tout en poursuivant son propre travail d’écriture et de création.

« Propager les voix de Montréal, les faire connaître, c’est un très beau mandat. Nous avons une histoire littéraire vraiment riche et singulière, je dirais même parfois décoiffante. Je suis très heureux de pouvoir participer à faire connaître ces textes et ces poètes qui me passionnent au cours des deux prochaines années », précise Bertrand Laverdure.

Nous pourrons le suivre dans les bibliothèques et lieux de diffusion de l’île, à l’occasion de rencontres et de lectures, ainsi qu’à différents événements publics dans la métropole. On pourra aussi le voir à l’école, notamment dans le cadre du très beau projet 12 poèmes pour Montréal, en collaboration avec le bureau de la présidence de la Ville de Montréal.

Bertrand Laverdure enrichira aussi sa résidence d’un projet de médiation intitulé Herbier montréalais des poètes et des bédéistes qui vise la création d’un livre jumelant le travail de poètes à celui de bédéistes autour de plantes indigènes de Montréal. Un projet plein de promesses et bien ancré dans son île !

Bertrand Laverdure succède dans cette prestigieuse fonction à Claude Beausoleil et Martin Thibault qui ont tenu le rôle depuis la création de la résidence, en 2011. Né en 1967, le poète Bertrand Laverdure s'intéresse néanmoins à la multidisciplinarité en littérature (il a travaillé avec plusieurs compositeurs contemporains et a participé à plusieurs spectacles de lecture publique). En poésie, il a publié, notamment, Sept et demi (Quartanier, 2007), Rires (Noroît, 2004), Cascadeuse (collection poésie pour adolescents, La Courte Échelle, 2013) et Rapport de stage en milieu humain (Triptyque, 2014). Il a obtenu le prix Joseph S. Stauffer, décerné par le Conseil des arts du Canada, en 1999. Il a également reçu le prix Rina-Lasnier en 2003 pour son recueil Les forêts (Noroît, 2000), recueil qui fut aussi retenu comme finaliste au prix Emile-Nelligan 2000. Son livre Audioguide (Noroît, 2002), fut de même en nomination pour le Grand Prix du festival International de Poésie de Trois-Rivières 2003.