Offres d'emploi et stages

APPEL À CONSULTANT.E EN ACCESSIBILITÉ 

** Note: la priorité sera accordée aux personnes s’auto-identifiant comme sourde, vivant avec une maladie mentale, un handicap visible ou invisible.

Date limite pour postuler : 15 octobre 2020

LE CONSEIL DES ARTS DE MONTRÉAL

Selon sa planification stratégique 2018-2020, le Conseil des arts de Montréal (CAM) souhaite repérer, reconnaître et soutenir les pratiques dites inclusives qui favorisent l’implication et l’engagement des artistes, travailleur.e.s culturel.le.s et publics sous-représenté.e.s, exclu.e.s ou marginalisé.e.s. 

Il s’est fermement engagé à assurer l’accessibilité de toutes les Montréalaises et Montréalais et reconnaît que les personnes sourdes, vivant avec une maladie mentale,  un handicap visible ou invisible doivent bénéficier des mêmes possibilités d’accès à nos programmes et services et ce, dans le respect de la dignité et de l’autonomie de chaque individu.

DESCRIPTION DU PROJET - MISE EN CONTEXTE (CAM)

Dans son chantier sur l’accessibilité, le Conseil a mené une série de rencontres pour consulter les milieux, afin de mieux comprendre les besoins et les pistes à mettre en place pour améliorer ses pratiques en accessibilité. Plusieurs actions en phase pilote ont été réalisées et le CAM souhaite maintenant poursuivre ses actions en élaborant et développant de nouvelles mesures d’accueil et d’accompagnement selon les recommandations reçues suite aux consultations qu’il a mené auprès des milieux. 

MANDAT

Le mandat proposé contient deux volets.

Selon les propositions reçues et la capacité à démontrer l’expertise nécessaire, différentes personnes pourraient être retenues pour la réalisation de chacun des volets ou une personne pour la réalisation des deux volets. 

Pour les deux volets, les ou la personne retenues devront travailler de près avec les équipes de chaque direction du Conseil. 

1- Volet 1: Audit numérique et communicationnel 

Le premier volet consiste à produire un audit pour renforcer l’accessibilité numérique et les pratiques de communication inclusive à l'égard de tous les publics et artistes montréalais. 

L’audit devra couvrir l’évaluation des outils utilisés au sein des équipes du Conseil et de sa Maison, ainsi que des pratiques de communication externe. L’audit comprendra aussi un volet de recommandations liées au projet de refonte du site internet, puis traiter des enjeux spécifiques au Conseil sur les aspects suivants (liste non exhaustive) : 

  • la signalétique de la maison du Conseil
  • les modalités d’accueil
  • les plateformes numériques du Conseil : site Internet et plateforme de demande de subvention Orora
  • stratégie de diffusion de l’information dans le réseau des organismes en accessibilité


La personne retenue devra tenir compte de la synthèse des pistes formulées lors des consultations avec les milieux et proposer des solutions réalistes et efficaces à mettre en place en collaboration avec l’équipe du Conseil des arts de Montréal. 

2- Volet 2: Recherche et production d’outils

Le deuxième volet consiste à faire de la recherche de modèles et à produire différents outils facilitant la mise en place de pratiques inclusives au sein du Conseil selon les recommandations des audits réalisés.

La personne retenue devra travailler sur la production des outils suivants:

ACCESSIBILITÉ PHYSIQUE

  • un formulaire de demande en frais d’accès pour la Maison du Conseil, les services et programmes offerts par le CAM
  • un guide visuel pour la Maison du Conseil


PRATIQUES INCLUSIVES AU SEIN DU CAM

  • une banque des ressources et expertises disponibles à Montréal en accessibilité  (experts, fournisseurs, etc);
  • une mise à jour du glossaire lexique du CAM
  • une liste de contrôle (checklist) pour l’organisation d’événement accessible (en ligne et physique)


PROFIL

Les ou la personne idéales possèdent:

  • une bonne connaissance et une expérience des cultures et pratiques d’artistes sourds ou vivant avec une maladie mentale, un handicap visible ou invisible;
  • une capacité créative;
  • une forte habileté en recherche et communication;
  • une expérience confirmée en conseil;
  • une connaissance du fonctionnement des organisations publiques, en arts et culture un atout


BUDGET ET ÉCHÉANCIER

Les deux volets du mandat seront à réaliser entre fin 2020 et mi-2021.

L’échéancier précis sera établi avec les ou la personne retenues.

Le Conseil des arts de Montréal souhaite que vous lui déposiez une proposition qui détaillera les coûts et un calendrier provisoire pour la réalisation du mandat. 

POUR PRÉSENTER VOTRE PROPOSITION

Nous invitons les consultant.e.s intéressé.e.s à préciser le ou les volets ciblés par leur proposition. Il est possible de faire une proposition incluant un.e ou plusieurs consultant.e.s.

Nous aimerions recevoir votre proposition qui comprendra les éléments suivants :

  • votre profil et cv
  • présentation d’une liste de vos principaux clients et de deux exemples de mandats similaires que vous avez réalisés et que vous jugez pertinents dans le contexte de ce mandat.
  • un devis comprenant un échéancier provisoire et un budget détaillé


ENVOI DE LA PROPOSITION

Si vous souhaitez répondre à notre invitation, veuillez nous signifier votre intention à la présente d’ici le 15 octobre 2020.

Les propositions peuvent être déposées par courriel (sous format pdf ou vidéo de préférence) en indiquant comme objet : Appel à consultant.e en accessibilité - CAM

Merci de nous faire parvenir votre proposition, accompagnée du devis, au plus tard le 15 octobre 2020, à l’adresse : artsmontreal@ville.montreal.qc.ca

Veuillez adresser toute question par courriel à :

Salomé Viguier, Conseillère culturelle - nouvelles pratiques artistiques, secteur pluridisciplinaire, arts du cirque et arts de rue
salome.viguier@montreal.ca

ou

Julien Valmary
Directeur du soutien et des initiatives stratégiques
julien.valmary@montreal.ca


MODALITÉS

  • Aucune sous-traitance dans l’exécution du mandat ne sera permise sans autorisation.
  • Le Conseil des arts de Montréal sélectionnera un.e consultant.e après évaluation des différentes propositions reçues, ce qui pourrait éventuellement nécessiter une rencontre. Le Conseil ne s’engage à retenir ni la plus basse ni aucune des propositions reçues.
  • La personnes assumera l’ensemble des frais liés à la préparation de sa proposition en réponse à l’appel d’offres. Le Conseil n’est pas responsable des frais de préparation des propositions des fournisseurs.