Diversité culturelle dans les arts

Pour le Conseil des arts de Montréal (CAM), la prise en compte de la diversité culturelle dans les arts vise à reconnaître équitablement la multiplicité des formes de création et des pratiques artistiques actuelles et contemporaines reflétant un contenu culturel identitaire minoritaire, non occidental, métissé ou autochtone.

Ainsi, conformément à sa mission, le Conseil favorise l'inclusion des artistes de la diversité d'expression dans le contexte du Montréal métropolitain en tenant compte :

- de leurs origines : nouveaux arrivants (moins de 5 ans au Canada) membres d'une communauté culturelle (1ère et 2e génération), d'une minorité visible, ou d'une Première Nation;

- de leurs pratiques artistiques métissées ou non occidentales créées par des artistes d'origine canadienne française ou britannique;

- des pratiques et/ou des projets artistiques occidentaux, qui portent un contenu diversifié ou qui font référence à une thématique spécifique de la diversité culturelle (migration, échange interculturel, situation des autochtones, etc.) en vue de favoriser le développement des publics : nouveaux arrivants, communautés culturelles, minorités visibles et Premières Nations. Et ce, afin de favoriser le maillage des différentes communautés.

1. Les communautés culturelles sont formées des personnes ayant une origine autre que canadienne, québécoise, française ou britannique ou des Première Nations.

2. Minorités visibles : Selon la Loi sur l'équité en matière d'emploi, font partie des minorités visibles «les personnes, autres que les Autochtones, qui ne sont pas de race blanche ou qui n'ont pas la peau blanche».

3. On entend notamment par Premières Nations les Autochtones du Canada, à la fois inscrits et non inscrits. Un membre issu d'une Première Nation est reconnu comme tel par sa communauté. Un autochtone est une personne dont les ancêtres étaient les premiers habitants d'Amérique du Nord. Ces derniers habitaient ce territoire avant l'arrivée des peuples fondateurs du Canada. La Constitution du Canada (1982) reconnaît trois groupes principaux d'Autochtones : les Indiens (selon l' « Indian Act » de 1876 et appelés au Québec Amérindiens), les Inuits et les Métis. En ayant un statut politique spécifique, les autochtones ne font pas partie des communautés culturelles.